urbanisme

La nature en ville et la santé

Publié le

La relation entre santé et nature au sein des villes a longtemps été abordée sous l’angle d’une gestion des nuisances. Ces actions ont pour objectif d’éliminer des vecteurs de maladies (rats ou moustiques tigres par exemple), de dégradation des espaces publics (pigeons ou rongeurs), ou sources d’allergènes (bouleau et ambroisie).

Pour autant, une importante revue de la littérature réalisée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), montre que la nature en ville présenterait également de nombreux bénéfices pour la santé. Différents résultats indiquent ainsi que le fait d’habiter à proximité d’un espace vert serait associé à une amélioration des qualité et quantité de sommeil, une meilleure santé mentale, une moindre anxiété, une moindre prévalence du diabète de type 2, moins de troubles cardio-vasculaires, des poids de naissance plus élevés chez les nouveau-nés, une baisse du taux de prématurité, ainsi qu’une moindre mortalité générale.

 

Source : Microsoft Word – PVS – Nature en ville – VF – PVS-Nature-en-ville-VF.pdf

Aménagement, cadre de vie et pratique de l’activité physique et sportive

Publié le

L’Institut régional de développement du sport (IRDS), l’Agence régionale de santé-Ile-de-France, le Comité régional olympique et sportif d’Ile-de-France et le Comité départemental olympique et sportif de Seine-Saint-Denis, s’associent pour produire un recueil ayant pour but de mettre en lumière des solutions d’aménagement favorables aux activités physiques et sportives (APS) et, par conséquent, à la santé.

http://www.irds-idf.fr/etudes-publications/nos-publications/amenagement-cadre-de-vie-et-pratique-de-lactivite-physique-et-sportive.html

 

Meilleures pratiques d’aménagement pour prévenir les effets du bruit environnemental sur la santé et la qualité de vie | INSPQ

Publié le

2450Le bruit a des effets nuisibles sur la santé et la qualité de vie de la population. Ses sources sont nombreuses, complexifiant les possibilités d’en atténuer les effets. L’aménagement et la gestion du territoire comptent parmi les mesures efficaces et primordiales de contrôle et d’atténuation du bruit.

Pour aider les municipalités régionales de comté, les municipalités et les promoteurs à planifier l’aménagement du milieu bâti, ce guide de l’INSPQ rassemble les meilleures pratiques dans le domaine. L’application des solutions présentées permet de protéger adéquatement du bruit les espaces sensibles (résidences, garderies, écoles, hôpitaux, etc.), mais aussi les activités industrielles, commerciales, de loisir et les espaces dédiés aux infrastructures de transport.

Source : Meilleures pratiques d’aménagement pour prévenir les effets du bruit environnemental sur la santé et la qualité de vie | INSPQ

Transports, santé et environnement

Publié le

Depuis 2002, le Programme paneuropéen sur les transports, la santé et l’environnement (PPE TSE), géré conjointement par le Bureau régional de l’OMS pour l’Europe et la Commission économique pour l’Europe des Nations Unies, offre aux Etats membres et aux autres parties prenantes actives dans la région paneuropéenne une plate-forme de politique intersectorielle unique en vue d’intégrer les aspects environnementaux et sanitaires dans les politiques de transports, et de renforcer le lien entre les transports et l’urbanisme. Cette publication explique comment les Etats membres peuvent progresser dans la réalisation du Programme 2030 sur de multiples fronts grâce au PPE TSE, et présente des exemples de l’aide susceptible d’être apportée par ce programme afin d’atteindre cet objectif.

Source : OMS/Europe | Publications – Faire le lien TSE (transports, santé et environnement) (2018)