risques sanitaires

Les pesticides à base de méthamsodium interdits en France

Publié le Mis à jour le

L’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a pris sa décision, lundi 5 novembre : les pesticides à base de méthamsodium sont désormais interdits en France. Leur utilisation par les maraîchers et les horticulteurs – ils sont efficaces pour lutter contre les « bioagresseurs », comme les champignons du sol –, avait déjà été suspendue jusqu’au 31 janvier 2019 par un arrêté le 25 octobre.

https://www.lemonde.fr/sante/article/2018/11/05/pesticides-le-methamsodium-interdit-en-france_5379038_1651302.html

Moins de cancers chez les consommateurs d’aliments bio ?

Publié le

Une diminution de 25% du risque de cancer a été observée chez les consommateurs « réguliers » d’aliments bio, par rapport aux personnes qui en consomment moins souvent. C’est ce que révèle une étude épidémiologique menée par une équipe de l’Inra, Inserm, Université Paris 13, CNAM, grâce à l’analyse d’un échantillon de 68 946 participants de la cohorte NutriNet-Santé. Bien que le lien de cause à effet ne puisse être établi sur la base de cette seule étude, les résultats suggèrent qu’une alimentation riche en aliments bio pourrait limiter l’incidence des cancers. Des travaux complémentaires sont toutefois nécessaires pour la mise en place des mesures de santé publique adaptées et ciblées. Cette étude est publiée dans le JAMA Internal Medicine le 22 octobre 2018.

http://presse.inra.fr/Communiques-de-presse/Moins-de-cancers-chez-les-consommateurs-d-aliments-bio

Assemblée nationale : Rapport de la Commission d’enquête sur l’alimentation industrielle : qualité nutritionnelle, rôle dans l’émergence de pathologies chroniques, impact social et environnemental de sa provenance

Publié le

La commission d’enquête a mené ses travaux durant cinq mois et procédé à une quarantaine d’auditions (chercheurs, institutions publiques, entreprises de l’agroalimentaire, distributeurs, organisations non gouvernementales, professionnels de la restauration, etc.). A l’issue de ces travaux, la commission d’enquête a visé différents secteurs : l’industrie agroalimentaire, l’éducation à l’alimentation, la restauration collective, la publicité et l’étiquetage, la politique de l’alimentation, la recherche publique et la réglementation européenne. Le présent document propose le compte-rendu des auditions menées par la commission d’enquête.

http://www.assemblee-nationale.fr/15/rap-enq/r1266-tI.asp

http://www.assemblee-nationale.fr/15/rap-enq/r1266-tII.asp

 

Dossier de presse : Allergènes, perturbateurs endocriniens, substances nocives ; Comment mieux préserver la santé des jeunes enfants en Nouvelle-Aquitaine ?

Publié le Mis à jour le

De nombreuses études s’intéressent aux risques sanitaires liés à l’utilisation de produits d’usage courant (produits d’entretien, cosmétiques, accessoires en plastiques…). Si beaucoup de relations restent encore à démontrer, certaines substances présentes dans nos environnements intérieurs sont suspectées de participer à l’apparition de maladies ou troubles de la santé (troubles de la reproduction, cancers, obésité, diabète, troubles neuro comportementaux…). Les femmes enceintes et les jeunes enfants seraient un public particulièrement vulnérable à ces substances. L’ARS Nouvelle-Aquitaine a donc décidé d’agir en faveur de la petite enfance en l’inscrivant comme cible prioritaire de sa stratégie de prévention et promotion de la santé environnementale.

https://www.nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr/system/files/2018-09/DP_strategie_petite_enfance_25_09_2018_VF.pdf

Santé & Territoires Nouvelle-Aquitaine

Allergènes, perturbateurs endocriniens, substances nocives …
Comment mieux préserver la santé des jeunes enfants en Nouvelle-Aquitaine?

https://www.nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr/system/files/2018-09/DP_strategie_petite_enfance_25_09_2018_VF.pdf

Voir l’article original