qualité de l’air

Qualité de l’air intérieur dans les écoles françaises

Publié le

Résumé des résultats publiés par l’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur – OQAI –  concernant la campagne nationale d’évaluation de la qualité de l’air, menée dans les écoles françaises.

En quelques chiffres :

  • 301 écoles maternelles et élémentaires tirées au sort parmi 52 582 écoles.
  • 4 années, l’étude a été menée de juin 2013 à juin 2017.
  • 2 campagnes de mesures par école, une fois en période estivale et une fois en période hivernale.
  • 71 polluants recherchés dans l’air intérieur, dont 13 COV – Composés Organiques Volatils, 3 aldéhydes (dont le formaldéhyde) et 46 COSV – Composés Organiques Semi Volatils.
  • 6 paramètres de confort contrôlés : la température, l’humidité, la concentration en dioxyde de carbone (indice de confinement), les niveau sonores, d’éclairement et des champs électromagnétiques.

 

Caractéristiques des écoles investiguées (source : OQAI)

 

Quelle évaluation d’une politique Energie/Climat en terme de qualité de l’air…

Publié le

En termes de réductions d’émissions et de concentrations de polluants dans l’air (particules PM10 et oxydes d’azote NOx), cette étude évalue sur le territoire du Grand Nancy deux actions de son Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) : La mise en place d’un dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE) ; L’utilisation du gaz naturel pour véhicules (GNV) pour la flotte de transports en commun (bus).Pour ces deux actions, même si l’objectif initial ne concernait pas en priorité l’enjeu « qualité de l’air », les résultats obtenus dans cette étude sont très intéressants en termes de bénéfices pour la qualité de l’air avec une réduction significative des polluants émis et formés dans l’air.Ceci conforte bien l’idée qu’il est important de réaliser une analyse transversale air/climat/énergie dans les plans et programmes issus au départ d’une politique énergie/climat. De sorte que l’intérêt est de mener une évaluation des impacts pour ces trois volets (dont l’air) afin de

Source : Quelle évaluation d’une politique Energie/Climat en terme de qualité de l’air… – ADEME

Qualité de l’air et confort dans les écoles en France : premiers résultats de la campagne nationale

Publié le

L’Observatoire de la qualité de l’air intérieur (Oqai) a rendu publics, le 25 juin, les premiers résultats de sa campagne nationale de mesures de polluants menées dans 301 écoles maternelles et élémentaires de 31 départements. Soit 600 classes qui ont été suivies de juin 2013 à juin 2017. Cette campagne a été coordonnée par le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB), opérateur de l’Oqai.

http://www.oqai.fr/userdata/documents/525_Bulletin_OQAI_11_CNE.pdf

 

Qualité de l’air ambiant : l’Anses préconise la surveillance du 1,3-butadiène et un suivi renforcé des particules ultrafines (PUF) et du carbone suie

Publié le Mis à jour le

A l’échelle européenne, la stratégie de surveillance de la qualité de l’air s’appuie notamment sur des normes de qualité pour un certain nombre de polluants. L’évolution des connaissances sur la toxicité des substances et de leurs émissions dans l’atmosphère révèle que certains polluants pouvant avoir un impact potentiel sur la santé humaine ne sont pas pris en compte à ce jour dans la surveillance réglementaire. L’Anses a donc été saisie par les ministères chargés de l’écologie et de la santé afin de proposer une liste de nouveaux polluants prioritaires pour cette surveillance de la qualité de l’air, en complément de ceux déjà surveillés. Dans ses conclusions, l’Agence recommande une surveillance nationale du 1,3-butadiène et un suivi renforcé des particules ultrafines (PUF) et du carbone suie. Elle préconise également la création d’une banque nationale de données de mesures existantes pour les polluants actuellement non réglementés présents dans l’air ambiant. Les résultats de cette expertise alimenteront les réflexions engagées dans la perspective de la révision de la directive 2008/50/CE relative à la surveillance de la qualité de l’air initiée par la Commission européenne en juillet 2017.

https://www.anses.fr/fr/content/qualit%C3%A9-de-l%E2%80%99air-ambiant-l%E2%80%99anses-pr%C3%A9conise-la-surveillance-du-13-butadi%C3%A8ne-et-un-suivi

Lancement de la campagne exploratoire nationale de mesure des résidus de pesticides dans l’air

Publié le

L’Anses, l’Ineris et le réseau des Associations Agréées pour la Surveillance de la Qualité de l’Air (AASQA) fédéré par ATMO France lancent ce jour une campagne de mesure des résidus de pesticides dans l’air. Cette première campagne nationale vise à améliorer les connaissances sur les pesticides présents dans l’air ambiant et ainsi mieux connaître l’exposition de la population sur le territoire national. Cette campagne permettra à terme de définir une stratégie de surveillance des pesticides dans l’air.

https://www.ineris.fr/fr/lancement-de-la-campagne-exploratoire-nationale-de-mesure-des-residus-de-pesticides-dans-lair