Pollution

Bulletin épidémiologique hebdomadaire: Phénomène climatique exceptionnel et intoxications au monoxyde de carbone : de la surveillance à l’action de santé publique, France, Sud‑Ouest, janvier 2009

Publié le

Le passage de la tempête Klaus dans la partie sud‑ouest de la France, en janvier 2009, a privé d’électricité environ 1,7 million d’abonnés et entraîné une augmentation sans précédent d’intoxications au monoxyde de carbone (CO). Une surveillance spécifique quotidienne a permis de décrire ces accidents domestiques et les circonstances de leur survenue, ainsi que de cibler des actions de prévention.

Un cas était défini comme une intoxication au CO domestique accidentelle survenue entre le 24 et le 30 janvier 2009 dans les régions Aquitaine, Midi‑Pyrénées et Languedoc-Roussillon. Les informations ont été recueillies à partir des questionnaires médico‑environnementaux du système de surveillance des intoxications au CO. Le nombre d’intoxications et leurs caractéristiques ont été confrontés aux données recueillies durant les hivers 2006 à 2008.

viaBEH n°45-46/2011 / 2011 / Archives / Derniers numéros et archives / BEH – Bulletin épidémiologique hebdomadaire / Publications et outils / Accueil.

Déchets ménagers : le geste de tri très largement accepté

Publié le

Le 30 novembre, à l’occasion des 14es rencontres « Intercommunalités et environnement » organisées par l’Assemblée des communautés de France (ADCF), deux sondages ont donné le ton des progrès à faire en matière de tri et de collecte. Le premier a été réalisé par l’institut Harris Interactive auprès d’un panel d’habitants au sujet de leur perception du tri des déchets ménagers. Parmi les principaux enseignements tirés, on relève que près de trois quarts des sondés estiment trier leurs déchets non par obligation, mais parce que le recyclage qu’il permet est à leurs yeux « bénéfique pour l’environnement » et qu’ils font ainsi un geste en sa faveur. Le civisme joue aussi, dans près d’un tiers des cas. Une très faible minorité (2%) perçoit le geste de tri comme une contrainte.

viaDéchets ménagers : le geste de tri très largement accepté – Localtis.info un service Caisse des Dépôts.

Lutte contre la pollution atmosphérique : Le Conseil national de l’Air annonce les progrès majeurs du plan particules

Publié le

Lutte contre la pollution atmosphérique : Le Conseil national de l’Air annonce les progrès majeurs du plan particules

A la demande de Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, Martial Saddier, Président du Conseil national de l’Air et député de Haute-Savoie a présenté les avancées du plan particules, socle national d’actions pour une amélioration de la qualité de l’air extérieur.

Les dépassements d’émissions de particules seraient, selon une évaluation du programme CAFE , la cause de près de 42 000 décès par an dus à la pollution de l’air par les particules PM2,5 liées aux activités de l’homme.

Face à ce constat, le Grenelle de l’environnement a fixé pour la France un objectif extrêmement ambitieux de réduction de 30 % des particules PM2,5 pour 2015. Cet objectif, en allant bien au-delà des simples exigences européennes en la matière, traduit la forte volonté de la France de réduire l’exposition de la population à la pollution par les particules.

Lutte contre la pollution atmosphérique : Le Conseil national de l’Air annonce les progrès majeurs du plan particules – Ministère du Développement durable.

L’AEE révèle que la pollution atmosphérique a coûté à l’Europe jusqu’à 169 milliards d’euros en 2009 — EEA

Publié le

L’AEE révèle que la pollution atmosphérique a coûté à l’Europe jusqu’à 169 milliards d’euros en 2009

La pollution atmosphérique générée par les 10 000 établissements polluants les plus grands d’Europe a coûté aux citoyens entre 102 et 169 milliards d’euros en 2009. C’est l’une des conclusions qui ressort d’un nouveau rapport de l’Agence européenne pour l’environnement (AEE) sur les coûts du préjudice pour la santé et l’environnement induit par la pollution atmosphérique. La moitié du coût de ces dommages (entre 51 et 85 milliards d’euros) résulte de l’activité de 191 établissements seulement.

viaL’AEE révèle que la pollution atmosphérique a coûté à l’Europe jusqu’à 169 milliards d’euros en 2009 — EEA.