perturbateurs endocriniens

Santé-environnement, des liens de chaque instant

Publié le Mis à jour le

couverture du livret

Dioxines, perturbateurs endocriniens, composés organiques volatiles, ondes électromagnétiques… autant de termes dont le consommateur est peu familier. Pourtant, chaque jour, ce même consommateur jette ses déchets à la poubelle, se crème le visage, parfume sa peau, téléphone avec son mobile… et se retrouve inévitablement en contact avec les polluants cités plus haut. Chaque jour, chaque semaine, chaque mois… pendant des années.

Le but n’est pas de faire peur mais de faire savoir. Une meilleure connaissance des polluants et des liens entre notre santé et notre environnement doit permettre de réduire les risques à la source. C’est dans ce but que la Mce sort son nouveau livret «santé-environnement, des liens de chaque instant ». Il est accompagné d’une grande illustration au format double A3 qui reproduit notre environnement.

Le livret de 32 pages reprend des extraits de l’affiche et décline différents polluants à travers 4 questions : c’est quoi, où les trouve-t-on, quels risques et que faire ? Lire la suite »

Un poisson pour détecter des contaminants perturbateurs endocriniens

Publié le Mis à jour le

Les chercheurs de l’INERIS et de l’Inserm (équipe dirigée par Olivier Kah au sein de l’Unité Inserm 1085 « Institut de recherche, sante, environnement et travail ») viennent de développer un test chez le poisson permettant de détecter les effets perturbateurs endocriniens de certains contaminants de l’environnement. Les chercheurs basent leurs travaux sur un gène s’exprimant dans le cerveau qui réagit fortement à certains perturbateurs endocriniens. Pour faciliter la mesure de ce gène, ils utilisent un gène rapporteur fluorescent. Réalisé sur les embryons de poisson zèbre qui sont translucides, les effets sont observables dans le cerveau lorsque les embryons sont exposés à des polluants perturbateurs. Les résultats de ces travaux sont publiés dans la revue Plos One (1).

viaUn poisson pour détecter des contaminants perturbateurs endocriniens.