air intérieur

Représentations sociales de la qualité de l’air intérieur et évolution des comportements

Publié le

Le projet de recherche Nudg’air étudie la problématique de la qualité de l’air intérieur sous l’angle de la psychologie sociale et environnementale.

La pollution de l’air intérieur y est traitée comme une menace émergente à laquelle nous sommes de plus en plus exposés dans notre société.

Les trois étapes du projet reposent sur :

  • L’étude des représentations sociales de l’air intérieuret de sa qualité ;
  • L’étude des attitudes relatives à la qualité de l’air chez soi ;
  • La proposition de techniques, dont les «nudges», visant à promouvoir de nouveaux comportements relatifs à la qualité de l’air intérieur.

Source : Représentations sociales de la qualité de l’air intérieur et évolution des co… – ADEME

« Les bureaux semblent moins pollués que les logements »

Publié le

Corinne Mandin est coordinatrice scientifique et opérationnelle à l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur. Cet organisme a orchestré plusieurs campagnes sur la qualité de l’air intérieur, dont une récente dans des bureaux du tertiaire. À l’approche de la journée nationale de la qualité de l’air intérieur qui se tient ce 19 septembre, retour sur les résultats de cette campagne, et plus largement sur les actions en cours.

http://www.travail-et-securite.fr/dms/ts/ArticleTS/TI-TS797_INRS_10-12.pdf

Qualité de l’air intérieur dans les écoles françaises

Publié le

Résumé des résultats publiés par l’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur – OQAI –  concernant la campagne nationale d’évaluation de la qualité de l’air, menée dans les écoles françaises.

En quelques chiffres :

  • 301 écoles maternelles et élémentaires tirées au sort parmi 52 582 écoles.
  • 4 années, l’étude a été menée de juin 2013 à juin 2017.
  • 2 campagnes de mesures par école, une fois en période estivale et une fois en période hivernale.
  • 71 polluants recherchés dans l’air intérieur, dont 13 COV – Composés Organiques Volatils, 3 aldéhydes (dont le formaldéhyde) et 46 COSV – Composés Organiques Semi Volatils.
  • 6 paramètres de confort contrôlés : la température, l’humidité, la concentration en dioxyde de carbone (indice de confinement), les niveau sonores, d’éclairement et des champs électromagnétiques.

 

Caractéristiques des écoles investiguées (source : OQAI)