Notre environnement, notre santé : contribuez au grand débat

Publié le

Dans le cadre du Grand Débat national et de la thématique « Transition écologique », des chercheurs des universités Paris Diderot, Paris Descartes, de l’Institut physique du globe de Paris et des experts du Haut Conseil de santé publique (HCSP) organisent un débat sur « Notre environnement, notre santé », le 22 février à l’université Paris Diderot.

https://universite.univ-paris-diderot.fr/agenda/notre-environnement-notre-sante

Avis relatif à un projet d’indicateur global de la qualité de l’eau destinée à la consommation humaine

Publié le

Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) rend un avis sur le projet d’indicateur global de la qualité de l’eau destinée à la consommation humaine. Cet indicateur a été élaboré par la Direction générale de la santé et les agences régionales de santé (ARS). Il entend améliorer l’information du public sur la qualité de l’eau distribuée. Il est destiné à être inséré dans la fiche infofacture (IF) transmise, une fois par an, aux consommateurs. L’indicateur s’apparente à un code couleur correspondant à 4 niveaux d’impact sanitaire lié à des « non conformités » survenues dans l’année écoulée au sein de l’unité de distribution.

Source : Avis relatif à un projet d’indicateur global de la qualité de l’eau destinée à la consommation humaine

A la reconquête de la nuit – La pollution lumineuse : état des lieux et propositions

Publié le

La pollution lumineuse est un sujet émergent en France, les études scientifiques internationales sur l’éclairage artificiel démontrant les impacts de l’excès d’éclairage sur la biodiversité et sur la santé humaine. Les organisations non gouvernementales se sont emparées de ce sujet dans un contexte d’évolution très rapide des technologies d’éclairage (Leds). L’éclairage public est perçu comme le principal facteur de pollution lumineuse même si l’éclairage privé est aussi impactant sur certains territoires, notamment périurbains.

https://www.ladocumentationfrancaise.fr/docfra/rapport_telechargement/var/storage/rapports-publics/194000085.pdf

L’Anses recommande d’améliorer la sécurité sanitaire des couches pour bébé

Publié le

L’Anses publie ce jour son évaluation de risques liés aux substances chimiques présentes dans les couches pour bébé. A partir d’essais réalisés sur des couches jetables et leur usage, l’expertise de l’Agence a mis en évidence des dépassements de seuils sanitaires pour plusieurs substances chimiques. Au regard des risques que peuvent présenter ces substances pour la santé des bébés, l’Anses recommande de les éliminer ou de réduire au maximum leur présence dans les couches jetables. L’Agence préconise également de renforcer le contrôle de ces substances dans les couches mises sur le marché. Enfin, l’Anses souligne la nécessité d’un cadre réglementaire plus restrictif encadrant ces produits.

https://www.anses.fr/fr/content/l%E2%80%99anses-recommande-d%E2%80%99am%C3%A9liorer-la-s%C3%A9curit%C3%A9-sanitaire-des-couches-pour-b%C3%A9b%C3%A9