PARTICUL’AIR. Etude inter‐régionale de la pollution particulaire en zone rurale

Publié le

Le programme Particul’Air a été proposé afin d’améliorer la connaissance des niveaux de concentrations et des sources de particules et de HAP dans ces zones rurales, encore très peu investiguées en France. Les objectifs plus spécifiques sont :
− d’une part de caractériser la pollution particulaire (niveaux, composition chimique, évolution annuelle, particularités régionales…),
− d’autre part d’étudier l’influence dans ce type de milieux des différentes sources de particules ; un intérêt particulier est porté à ce titre à l’étude des traceurs du chauffage au bois, source
potentiellement importante de particules et de HAP.
In fine, les résultats ont vocation à guider au mieux les pouvoirs publics en ce qui concerne les types de zones rurales pour lesquelles des actions sur les émissions de particules et HAP sont nécessaires,
et dans ce cas, sur les sources à l’origine des niveaux de polluants observés. La méthodologie proposée présente l’intérêt de coordonner, pour la première fois, des travaux d’observation et de caractérisation de la pollution particulaire en milieu rural dans huit régions en utilisant des protocoles et des calendriers identiques. Cette coordination, assurée par l’ADEME, a été permise par le travail commun sur l’ensemble des étapes du projet de 8 AASQA (Airbreizh, Airaps,Aircom, Atmo Auvergne, Atmo Franche‐Comté, Atmo Poitou‐Charentes, Lig’Air, Limair) et de deux laboratoires de recherche (LCME et LGGE). En particulier, cette large collaboration inter‐AASQA a permis de prendre en compte un nombre important de sites de mesure, assurant à travers le nombre des campagnes et la diversité des sites la représentativité de l’étude.

 

 

rapport PARTICULAIR final.pdf Objet application/pdf.

L’eau é-moi

Publié le

L’eau é-moi est un blog collectif et collaboratif.

C’est un appel à témoignages, en images, de notre relation personnelle et émotionnelle à l’eau : « MOI et EAU » –  » MES ÉMOTIONS ET EAU »

Qu’évoque l’eau pour vous ? Quelle relation personnelle entretenez-vous avec cette richesse de la planète ?

Tous les mois, le Muséum d’histoire naturelle de Toulouse mettra en avant ses favoris auprès de ses visiteurs et amis internautes.

viaL’eau é-moi.

Quand l’air est mis à l’épreuve : mesurer, percevoir et délibérer sur la qualité de l’air au Xxe et XXIe siècle

Publié le

L’appa est partenaire du projet HICQUAR Histoire de la concertation dans la mesure et la régulation de la qualité de l’air : cadrages administratifs, neutralité scientifique et débordements citoyens.

Dans le cadre du programme « Concertation Environnement Décision » soutenu par la Ministère de l’écologie, le projet HICQUAR,  conduit par Florian Charvolin, ouvre un appel à communication pour le colloque qu’il organise à Lyon en Novembre 2012.

4-120112021220.pdf Objet application/pdf.

INPES – Intoxication au monoxyde de carbone

Publié le Mis à jour le

Chaque année, au cours de la période de chauffe, plusieurs milliers de personnes sont victimes d’une intoxication au monoxyde de carbone. La prévention consiste à faire adopter les bons gestes (aérer son logement) mais aussi informer sur les règles de sécurité concernant le fonctionnement des appareils de chauffage, des cheminées et des moteurs à combustion interne.

viaINPES – Intoxication au monoxyde de carbone.

Apaisement de la circulation urbaine et sécurité routière : effets et implications pour la pratique

Publié le Mis à jour le

Olivier Bellefleur, Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé, Quebec, janv. 2012

Ce document présente de manière succincte les effets de l’apaisement de la circulation urbaine sur le nombre et la gravité des collisions.

Ce premier résumé d’une série de cinq courts documents basés sur Apaisement de la circulation urbaine et santé : une revue de littérature  présente de manière succincte les effets de l’apaisement de la circulation urbaine sur le nombre et la gravité des collisions. Les quatre autres documents porteront sur la qualité de l’air, le bruit environnemental, les transports actifs et les inégalités.

Nous y présentons d’abord les mécanismes d’action des stratégies d’apaisement de la circulation qui permettent de comprendre et d’anticiper leurs effets sur le nombre et la gravité des collisions. Nous y synthétisons ensuite les résultats des recherches ayant évalué deux approches en matière d’apaisement de la circulation (approches par points noirs et sectorielle). Enfin, nous y soupesons leurs implications pour les acteurs de santé publique.

Télécharger Apaisement de la circulation urbaine et sécurité routière : effets et implications pour la pratique – fév 2012 – 6 pages (pdf , 1 Mo)

D’autres publications :