Qualité de l’air intérieur : nouveaux enjeux

Publié le Mis à jour le

Primequal, programme de recherche inter-organismes pour une meilleure qualité de l’air, est un programme de recherche mis en œuvre par le ministère et par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie. Il vise à fournir les bases scientifiques et les outils nécessaires aux décideurs et aux gestionnaires de l’environnement pour surveiller et améliorer la qualité de l’air intérieur et extérieur afin de réduire les risques pour l’environnement et la santé.

Le programme Primequal a lancé fin 2011 un appel à propositions de recherche sur les « environnements intérieurs et approches innovantes ». Les projets de recherche sélectionnés ont abordé de nombreux enjeux émergents de la qualité de l’air intérieur. Cette publication en présente les principales conclusions, à destination des décideurs et des gestionnaires.

Qualité de l’air intérieur : nouveaux enjeux (format – 474.1 Ko) Théma – Octobre 2017

Source : La collection Théma | Ministère de la Transition écologique et solidaire

WECF lance une enquête nationale « santé environnementale et périnatalité »

Publié le

Dans le cadre d’un projet de La Fondation Santé Environnement de la Mutuelle Familiale, WECF France réalise une enquête sur les pratiques professionnelles en santé environnementale dans le champ de la périnatalité (période allant de la pré-conception aux 6 ans de l’enfant). L’objectif principal est d’identifier les pratiques mises en place dans les structures sanitaires, médico-sociales et associatives, ainsi que les formations et métiers émergents.
Pour cela, WECF a mis en ligne un questionnaire et invite tous les professionnels potentiellement concernés à le renseigner en cliquant ici .

A renseigner avant le 31 octobre

Plusieurs substances chimiques suspectées d’être perturbateurs endocriniens expertisées par l’Anses 

Publié le

Dans le cadre de la Stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens (SNPE), l’Anses a publié les résultats d’évaluation de cinq substances chimiques suspectées d’être perturbatrices endocriniennes. Ont également été publiés les derniers travaux relatifs à l’évaluation des risques sanitaires liés à l’exposition à des substances reprotoxiques de catégorie 2 et/ou perturbateurs endocriniens présentes dans des produits de consommation. Ces trois rapports sont relatifs à l’état des connaissances sur les usages, les sources d’exposition et la toxicité de plusieurs substances de la famille des polybromés. L’Agence poursuit actuellement ses travaux par l’évaluation des cinq substances inscrites à son programme de travail 2017 dans le cadre de la SNPE.

Source : Plusieurs substances chimiques suspectées d’être perturbateurs endocriniens expertisées par l’Anses | Anses – Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail