santé publique

Qualité de l’air intérieur : nouveaux enjeux

Publié le Mis à jour le

Primequal, programme de recherche inter-organismes pour une meilleure qualité de l’air, est un programme de recherche mis en œuvre par le ministère et par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie. Il vise à fournir les bases scientifiques et les outils nécessaires aux décideurs et aux gestionnaires de l’environnement pour surveiller et améliorer la qualité de l’air intérieur et extérieur afin de réduire les risques pour l’environnement et la santé.

Le programme Primequal a lancé fin 2011 un appel à propositions de recherche sur les « environnements intérieurs et approches innovantes ». Les projets de recherche sélectionnés ont abordé de nombreux enjeux émergents de la qualité de l’air intérieur. Cette publication en présente les principales conclusions, à destination des décideurs et des gestionnaires.

Qualité de l’air intérieur : nouveaux enjeux (format – 474.1 Ko) Théma – Octobre 2017

Source : La collection Théma | Ministère de la Transition écologique et solidaire

Reportage de France 3 sur l’étude PREVED

Publié le

Le mois dernier, une équipe de France 3 Nouvelle Aquitaine est venue dans le logement pour faire un reportage sur l’étude PREVED. Cette étude consiste à informer les futures mamans sur les dangers des perturbateurs endocriniens afin de voir si le partage d’informations permet de diminuer les risques, et quelle est la meilleure méthode.

A l’heure actuelle, près de 50 futures mamans ont accepté d’entrer dans l’étude, et il en faut 210 pour valider l’expérience.

Pour participer, vous pouvez appeler le 05.49.44.49.56 ou envoyer un mail à l’adresse suivante : etudepreved@chu-poitiers.fr

Le reportage est disponible sur le lien suivant :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/vienne/poitiers/informer-futures-mamans-dangers-perturbateurs-endocriniens-vienne-1291621.html

Le bisphénol A reconnu pour ses propriétés de perturbation endocrinienne par l’ECHA sur proposition française | Anses – Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail

Publié le Mis à jour le

L’Anses a soumis en février 2017 auprès de l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) une proposition de classement du bisphénol A (BPA) comme substance extrêmement préoccupante (SVHC-substance of very high concern) dans le cadre du règlement européen REACh, au titre de ses propriétés «perturbateur endocrinien» pour la santé humaine. Cette proposition vient d’être adoptée par le comité des Etats membres de l’ECHA. Cette décision aura pour conséquence une obligation pour l’industrie de notifier à l’ECHA la présence de la substance dans les articles fabriqués ou importés et d’informer l’acquéreur d’un article de la présence de BPA. L’inscription du BPA sur la liste de l’ECHA des substances extrêmement préoccupantes ouvre également la possibilité que le BPA soit soumis à autorisation en tant que substance, conditionnant ses usages à l’octroi d’une autorisation temporaire et renouvelable.

Source : Le bisphénol A reconnu pour ses propriétés de perturbation endocrinienne par l’ECHA sur proposition française | Anses – Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail

EnregistrerEnregistrer

Guide de recommandations pour l’accueil d’enfants dans un environnement sain.

Publié le Mis à jour le

L’exposition à certains facteurs environnementaux est de plus en plus suspectée dans l’apparition des maladies chroniques et des troubles de la santé : asthme et allergies, cancers, perturbations hormonales, obésité …

A ce titre, l’ARS Nouvelle Aquitaine développe une stratégie régionale de prévention et promotion de la santé, visant à limiter l’exposition à certaines substances présentes dans l’environnement intérieur des femmes enceintes et jeunes enfants, particulièrement vulnérables.

Les établissements accueillant de jeunes enfants de moins de trois ans sont particulièrement concernés par ces mesures de prévention santé.

L’association «les Alternatives de Lilly» a réalisé ce cahier de recommandations, à destination des structures de la petite enfance, afin de promouvoir un environnement favorable à la santé dans les crèches avec 14 fiches pratiques de bons gestes à adopter pour réduire au quotidien l’exposition aux substances polluantes dans l’environnement intérieur des structures d’accueil petite enfance.

Source : Guide de recommandations pour l’accueil d’enfants dans un environnement sain du 2 janvier 2017 | Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine

Évaluation des effets sur la santé des champs électromagnétiques dans le domaine des radiofréquences | INSPQ – Institut national de santé publique du Québec

Vidéo Publié le

Cette vidéo présente le résumé d’une analyse sur les effets potentiels des radiofréquences sur la santé. Elle découle de la publication intitulée Évaluation des effets sur la santé des champs électromagnétiques dans le domaine des radiofréquences.L’INSPQ a analysé les effets potentiels des radiofréquences sur la santé, qu’il s’agisse d’exposition à des sources locales ou environnementales. Même si les limites de la recherche actuelle ne permettent pas d’exclure toute possibilité de risque, aucun effet néfaste sur la santé à court ou à long terme n’a été démontré pour des expositions aux radiofréquences respectant les limites établies par les organismes réglementaires.

Source : Évaluation des effets sur la santé des champs électromagnétiques dans le domaine des radiofréquences | INSPQ – Institut national de santé publique du Québec

Projet IVAIRE : appréciation du rapport des visites environnementales et suivi des retombées auprès des participants | INSPQ – Institut national de santé publique du Québec

Publié le

Lire le document – Sommaire – Annexe(s)

Le projet de recherche IVAIRE visait à évaluer l’impact de la ventilation sur la qualité de l’air intérieur et sur la fréquence de symptômes respiratoires chez des enfants asthmatiques vivant dans des habitations unifamiliales. Dans le cadre de cette étude randomisée réalisée entre 2008 et 2012, 83 enfants vivant dans des habitations où le taux de ventilation était faible, ont été répartis au hasard entre un groupe intervention et un groupe témoin. L’intervention pour améliorer la ventilation dans les maisons du groupe intervention a consisté à l’installation d’un système de ventilation mécanique ou à l’optimisation du système existant. Des visites environnementales étaient effectuées dans les résidences.

À la fin du projet IVAIRE, un rapport incluant divers paramètres mesurés dans les résidences, des informations de base sur les contaminants et les recommandations pertinentes s’y rapportant a été transmis à chacun des participants. Des évaluations visant à évaluer le degré d’appréciation du rapport, à documenter les perceptions de la qualité de l’air intérieur de la résidence ainsi que les modifications comportementales et environnementales survenues trois ans à la suite de l’intervention ont été menées par téléphone et par sondage en ligne. Voici quelques constats qui ont été dégagés.

Source : Projet IVAIRE : appréciation du rapport des visites environnementales et suivi des retombées auprès des participants | INSPQ – Institut national de santé publique du Québec

Avis et rapports de l’Anses – janvier et février 2016

Publié le

logo

fév 2016 // AvisAVIS de l’Anses relatif à la mise à jour du profil toxicologique de l’H²S et aux recommandations à court terme sur le mesures de prévention des risques à mettre en œuvre pour protéger les travailleurs en contact avec les algues sargasses

fév 2016 // AvisAVIS de l’Anses relatif à l’évaluation des risques sanitaires liés aux situations de dépassement de la limite de qualité du trichloroéthylène et du tétrachloroétylène – Actualisation de l’avis de l’agence française de sécurité sanitaire des aliments du 28 décembre 2006

fév 2016 // RapportAVIS et RAPPORT de l’Anses relatif aux Usages de la méthylisothiazolinone (MIT) dans les produits à usage courant et aux risques associés de sensibilisations cutanée et respiratoire

Jan 2016 // AvisAVIS relatif « aux risques que présentent les insecticides à base de substances de la famille des néonicotinoïdes pour les abeilles et les autres pollinisateurs dans le cadre des usages autorisés de produits phytopharmaceutiques »

voir les autres avis et rapports : https://www.anses.fr/