actualité

Les bons gestes pour un #EtéSansSouci

Publié le

Pour vous aider à profiter au mieux de vos vacances en France ou à l’étranger, ou tout simplement des beaux jours, la Direction générale de la Santé, les agences régionales de santé et les agences sanitaires, en lien avec le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation et l’Assurance Maladie, vous accompagnent tout l’été.

http://solidarites-sante.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/les-bons-gestes-pour-un-etesanssouci

Borréliose de Lyme et autres maladies transmises par les tiques – BEH n°19-20/2018

Publié le

  • L’apport des connaissances épidémiologiques pour une meilleure prévention et prise en charge des maladies transmises par les tiques
  • Épidémiologie de la borréliose de Lyme en médecine générale, France métropolitaine, 2009-2016
  • Borréliose de Lyme : estimation de l’incidence hospitalière en France de 2005 à 2016
  • Diagnostic biologique de la borréliose de Lyme
  • Surveillance du vecteur de la borréliose de Lyme, Ixodes ricinus, en Alsace de 2013 à 2016
  • Incidence de la borréliose de Lyme dans les départements alsaciens, étude Alsa(ce)tique, 2014-2015
  • Étude sur la borréliose de Lyme et six autres maladies transmises par les tiques, Franche-Comté, 2010-2012
  • Pratiques de prévention et connaissance de la borréliose de Lyme : Baromètre santé 2016

Source : BEH n°19-20/2018 / 2018 / Archives / BEH – Bulletin épidémiologique hebdomadaire / Publications et outils / Accueil

Identification de contaminants d’intérêt prioritaire en santé environnementale au Québec sur la base de données de biosurveillance

Publié le

L’exposition des populations aux substances chimiques présentes dans l’environnement et leurs effets sur la santé préoccupent les acteurs de santé publique partout. Dans un contexte de ressources humaines et financières limitées, il est nécessaire d’identifier les contaminants qui devraient faire l’objet d’une attention particulière au Québec.

L’identification de contaminants d’intérêt prioritaire en santé environnementale, telle que proposée ici, se fonde sur l’interprétation de données de biosurveillance. La biosurveillance, par la mesure de composés chimiques dans le sang ou l’urine, renseigne sur l’exposition de la population aux contaminants présents dans l’environnement. .

Source : Identification de contaminants d’intérêt prioritaire en santé environnementale au Québec sur la base de données de biosurveillance | INSPQ