WWF France – Rapport Planète Vivante 2016

Publié le

Si l’on suit la trajectoire actuelle, l’avenir de nombreux organismes vivants demeurera incertain dans l’Anthropocène : plusieurs indicateurs nous incitent à tirer la sonnette d’alarme.

Si les plantes et les animaux sauvages sont concernés, le nombre d’êtres humains victimes de la détérioration de l’environnement va également croissant. Pour que les systèmes vivants continuent à satisfaire nos besoins vitaux (un air respirable, une eau potable ou de la nourriture comestible), encore faut-il qu’ils conservent leur complexité, leur diversité et leur résilience.

Source : WWF France – Rapport Planète Vivante 2016