Ev@lutil : une base de données pour l’évaluation des expositions professionnelles aux fibres et aux particules nanométriques

Publié le

Ev@lutil a été mise en place en 1992 afin de répondre aux interrogations sur les circonstances conduisant à l’exposition des travailleurs aux fibres d’amiante. Elle a été progressivement étendue dans les années 2000 aux fibres minérales artificielles (FMA) regroupant les fibres céramiques réfractaires (FCR), leslaines minérales de verre, de roche et de laitier, les filaments continus de verre et les fibres de verre à usage spécial
(Microfibres®).
Face aux préoccupations grandissantes sur les effets sanitaires des particules nanométriques (PN), Ev@lutil a été étendue en août 2014 à ces particules. Les PN ciblées sont d’origine anthropogénique :
• manufacturées à des fins commerciales (« nanoparticules »,
« nanomatériaux ») ;
• ou émises non intentionnellement par des procédés de travail

Source : Ev@lutil : une base de données pour l’évaluation des expositions professionnelles aux fibres et aux particules nanométriques / 2016 / Travail et santé / Rapports et synthèses / Publications et outils / Accueil